assurance habitation astuces

Arrêtez de payer trop cher votre assurance habitation : négociez !

Connaissant le fait que la demande de résiliation de contrat d’assurance habitation comporte un bon nombre d’étapes, il est préférable de n’y avoir recours qu’en dernière option. Avant cela, on vous propose de penser à négocier votre contrat, étant donné qu’il soit effectivement possible, malgré le fait qu’on évite de trop l’ébruité.

Mais on pensait qu’un contrat était définitif

A priori, c’est que pense la plupart des gens, et pourtant, un contrat ne se termine pas toujours de la même manière, même s’il engage deux parties distinctes. En effet, il se peut que vous soyez las de vos conditions et que vous voudriez opter pour des conditions plus favorables à votre quotidien, ce qui vous amène à rompre votre contrat. Toutefois, il n’est pas vraiment utile d’en arriver jusque-là, tout peut s’arranger en négociant tout simplement avec son assureur pour son assurance habitation. Connaissant son travail et incapable de se séparer de sa clientèle, aucun assureur ne doit refuser une demande de négociation de la part de ses clients. Il faut tout de même savoir que l’objet de votre lettre soit une demande de négociation, et cette page là sera ravi de vous montrer comment la rédiger convenablement.

Les principaux points à négocier sur son contrat

Évidemment, il est indispensable à tout le monde de souscrire à un contrat d’assurance habitation pour son actuelle demeure, mais ce n’est non plus une raison suffisante pour se ruiner. De ce fait, si vous jugez que vous payez trop cher votre assurance habitation, commencez par évaluer et déterminer vos réels besoins. Cela dépend de votre statut, si vous êtes propriétaires, pensez à assurer même l’extérieur de la maison, mais si vous êtes locataire, laissez cette charge au propriétaire. Lors de l’estimation de la valeur de vos biens immobiliers et technologiques, évitez de les surestimer.

Quand vient le moment de signer le contrat, veuillez-y notifier toutes les mesures de sécurité et la performance énergétique de la maison, cela peut grandement alléger vos mensualités. Et pour s’assurer d’avoir à payer beaucoup moins qu’avant, pensez aussi à moduler votre franchise. Toutefois, le meilleur moment pour négocier son contrat d’assurance habitation se situe près de l’anniversaire de celui-ci, ou près de son arrivée à échéance. Les assureurs sont plus attentifs aux dossiers en ces moments, et répondent rapidement, surtout que la concurrence se fait rude.

Comment négocier son contrat d’assurance habitation ?

Pour assurer une négociation de contrat d’assurance habitation, sachant que l’assureur fera tout pour y trouver des échappatoires, il est préférable de mettre toutes ses chances de son côté. Donc, n’hésitez surtout pas à vous mettre en avant, vous et vos atouts pour l’assureur, en commençant par affirmer votre fidélité et votre volonté à prolonger la collaboration. Ensuite, faite lui savoir que vous avez un faible taux de sinistre, voir quasiment aucun, au cours de votre collaboration, puis faites-lui part de la tranquillité de votre quartier.

Mine de rien, ces quelques informations devront déjà être en mesure de vous octroyer un avantage considérable, et devraient faciliter vos requêtes. Pour ce qui est des requêtes, commencer par demander à faire évoluer votre franchise, faites un tri dans vos garanties et enlever ce qui vous semble inutile ou qui se présente en double. Si vous aviez opté pour un paiement mensuel en espérant payer moins, vous devez songer à changer votre mode de paiement. Avec un versement mensuel, il est vrai que vous n’avez pas à payer une grosse somme, mais vous deviez tout de même payer les frais de dossier. Ce qui, au final, se présente beaucoup plus onéreux qu’un paiement annuel.

La négociation de son contrat d’assurance habitation se prépare, car en décidant de s’y lancer à main nue, vous risquez de ne rien faire d’autre qu’aggraver votre situation, ou vous forcez à vous résilier.